Toronto VS Everybody

  Toronto est mon véritable coup de cœur. Dès que j’y ai mis les pieds, j’ai senti que j’étais chez moi. Étonnant, et pourtant vrai. Après quelques mois passés à Montréal, j’ai eu la sensation d’avoir fait le tour. Fin février, j’ai décidé de partir en weekend à Toronto, en réservant un covoiturage sur Amigoexpress le mercredi pour le vendredi soir et je suis arrivée en auberge de jeunesse en plein downtown.

J’étais fascinée par le changement de décors, des buildings immenses jusqu’au ciel, de l’anglais à tous les coins de rue, des câbles électriques accrochés sur les poteaux pour le passage des tramways, des rues encore plus grandes, des voitures encore plus démentes.

TORONTO c’est le petit New-York au Canada.

J’avais hâte de découvrir la ville et c’est ce que je me suis empressée de faire dès le lendemain. Pour une Française, comme moi, qui n’avais jamais été en Amérique du Nord, j’en prenais plein les yeux.

Le tramway rouge, la Yonge Street, le downtown, les différents quartiers, le Eaton Center, j’étais en plein rêve. J’ai sillonné les rues telle une touriste digne de ce nom, portable en main, mitraillant chaque instant. J’ai visité l’incontournable CN Tower, le centre commercial Yorkdale (l’un des plus grand centre commercial), et j’en passe tant il y avait à voir.

J’ai découvert la place publique Yonge-Dundas (au croisement de Yonge Street et Dundas Street, deux des rues les plus fréquentées de la ville de Toronto), Chinatown, le Financial District, quartier d’affaires, où siège la Bourse Toronto Stock Exchange, les institutions financières et sièges sociaux de nombreuses compagnies.

C’est décidé… Je veux m’installer à Toronto !

De retour sur Montréal, je me suis renseignée sur la ville, j’ai démarré mes recherches d’emploi et en passant par une agence d’intérim, j’ai trouvé un poste dans la même boîte où je travaillais à Montréal [j’ai reçu la réponse le jour de mon anniversaire ^^]

Pour la petite anecdote, j’avais fais une photo à Toronto, devant l’entreprise où je voulais travailler et j’ai dis: « Qu’un jour, je travaillerais ici ! » … Un mois plus tard, j’étais embauchée chez eux. Hasard, coïncidence? … Non, tout est possible à celui qui croit !

Le 11 Avril 2018, après avoir tout quitté sur Montréal, mon avion atterrissait à l’aéroport Pearson de Toronto, me retrouvant une fois de plus en Airbnb [On ne change pas les bonnes habitudes]

Et l’anglais dans tout ça ? J’ai un scoop et une bonne nouvelle pour vous, ça s’apprend ! Je n’ai pas la prétention de dire que j’étais bilingue à mon arrivée, loin de là, j’avais quelques bases mais c’est en étant totalement immergée dans un milieu anglophone que j’ai progressé et que je progresse encore à l’heure d’aujourd’hui. Il faut travailler et se perfectionner chaque jour, les efforts finiront par payer tôt ou tard.  

J’ai eu l’opportunité de travailler avec une superbe équipe qui m’a beaucoup soutenu. Il faut comprendre que l’apprentissage est comme une course d’endurance, et c’est la persévérance qui paye et qui aide à aller jusqu’au bout.  

Pour la recherche de logement, il se faut l’avouer… c’est la jungle. «The market is insane ! » … diront les Torontois et ils disent vrai. Les prix sont exorbitants (comme le coût de la vie), et il faut être très réactif . Vous avez une visite d’appartement prévue à 9:00 ?! Sachez qu’une personne est capable de visiter et prendre celui-ci à 8:30… pire, elle va même payer plus cher en cash ou/et donner plusieurs mois de loyer en avance afin d’être sûr d’être sélectionnée. C’est la triste réalité ! Et je vous épargne la liste de tout ce qui peut être demandé comme le first and last month’s rent (premier et dernier mois de loyer), security deposit (dépôt de sécurité si détérioration du logement), pet-deposit (dépôt si vous avez des animaux de compagnie), key deposit (dépôt pour le changement de serrure), proof of income (preuve de revenu), credit score/côte de crédit (évaluation de l’historique de crédit et de la capacité de rembourser ses dettes d’un individu), employment and landlord references (lettre de références d’employeurs et d’anciens propriétaires), rental history (historique de vos anciennes locations) … Bref vous l’aurez compris, nous ne sommes plus à Montréal, ici c’est le business et l’argent qui règne, et il y a une telle pénurie de logements que beaucoup de propriétaires abusent et demandent plus que nécessaire. Il faut être prudent et prendre son temps. Au final, on finit tous par trouver notre nid douillet qu’on appelle «Sweet Home».

Une semaine après mon arrivée, en me promenant dans le quartier Grec (Greektown), j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce quartier familial, vivant, rempli de restaurants venant d’ici et d’ailleurs. Il y a la fameuse Danforth Avenue où chaque année s’y déroule le festival «Taste of the Danforth», qui célèbre durant trois jours la gastronomie et la culture grecque. J’ai orienté mes recherches sur Kijiji et j’ai visité un appartement avec un grand balcon qui m’a fait les yeux doux.

J’ai eu un très bon contact avec le propriétaire, qui, une fois de plus m’a fait confiance et m’a fait signé mon bail une semaine après. [Je remercie Dieu parce que je sais à quel point c’est difficile de trouver un logement décent sur Toronto mais ce n’est pas impossible, persévérez !]

Pour ce qui est de la vie quotidienne, il fait bon vivre malgré le coût très élevé de la vie. Nous sommes dans une grande ville, donc les gens sont un peu plus «speed» surtout dans le centre ville où règne un côté business, assez superficiel et bling-bling, mais les Canadiens demeurent toujours polis et accueillants. Il suffit de s’éloigner un peu dans le GTA (Greater Toronto Area) pour y voir des paysages magnifiques que j’espère visiter un jour.

Côté anglophone, il y a une ouverture d’esprit qui est très agréable et une vraie diversité de culture. Cette ville cosmopolite est un exemple du savoir vivre ensemble où toutes les origines et cultures, se mélangent et se respectent pour faire fonctionner l’économie et la vie. La moitié de la population est immigré ou ont des parents immigrés, ce qui fait que l’on s’y sent vite chez soi. 

Chacun vit sans juger l’autre sur sa tenue vestimentaire, sa coiffure, sa couleur de peau, son origine, sa religion. Et ça, ça n’a pas de prix de vivre dans un tel environnement… Vive Toronto ! 

[J’ai eu l’honneur et le plaisir d’être invitée sur le plateau de TV5Monde pour parler de ma ville de coeur, clique ICI]

CN Tower (King Street W)

Snapchat-1132175600

Yonge Street

Snapchat-337297719

Financial District

Snapchat-908865940

Entrée d’un parc

Snapchat-781985428.jpg

CN Tower

Snapchat-253474071

Financial District et East York vu de la Tour CN

Snapchat-1283002533

Le plancher de verre – CN Tower

Snapchat-319753327

Toronto Island et Billy Bishop Toronto City Airport – Ontario Lake

Snapchat-792332888

Lakeshore – Entertainment District – Liberty Village

Snapchat-2030089211.jpg

Royal Bank Plaza

Snapchat-443334189 2

Downtown

Snapchat-1510888348.jpg

Yorkdale 

IMG-20180227-WA0001

Passerelle Eaton Center

Snapchat-1684386472 2

Eaton Center Toronto by night

Snapchat-210164866

Eaton Center Toronto

Snapchat-1053335990

Toronto Eaton Centre

IMG_2147

Yonge-Dundas Square

IMG_2993

Yonge-Dundas

IMG_2989.JPG

Union Station

Snapchat-410467559

Riverdale Park East

Snapchat-42891566.jpg

Gooderham Building

Snapchat-983879149

Gooderham Building

Snapchat-1033671034

Ryerson University

Snapchat-1923508656.jpg

Danforth Avenue

20181014_185203

Little Italy

Snapchat-1522336808.jpg

Dans les rues de Toronto

Snapchat-1323146944

Aura Tower – Yonge Street

Snapchat-1529088803

Downtown

Snapchat-236124045

Somewhere…

Snapchat-15556175

CN Tower vu de Chinatown

Snapchat-35620347

Caption this

Snapchat-1576199908

Yonge Street – Downtown

IMG_2145

Woodbine beach

snapchat-165751656.jpg

CN Tower by night

IMG_2155

CN Tower by night

IMG_2161

Nathan Phillips Square

IMG_2197.JPG

8 commentaires sur “Toronto VS Everybody

  1. Très bon article comme vous dites Toronto c’est le petit New York on ressent beaucoup l’esprit US nous sommes en Amérique du Nord. J’adore la dernière photo nous avons fait des photos souvenirs à cet endroit.

    J'aime

    1. Toronto est très business/US comparé à Montréal. Personnellement c’est ce qui m’a poussé à m’y installer.

      Je pense que les Toronto signs est l’une des photos incontournables à prendre, en hiver, la place Nathan Phillips Square offre une patinoire conviviale et en été c’est un lac avec une petite fontaine.

      J'aime

  2. J’arrive au Canada fin mars (en PVT) et je voulais absolument m’installer à Toronto mais plus j’en lis sur la ville et plus ça me fait peur niveau logement 😦
    Mais à côté de ça la ville donne vraiment envie…

    J'aime

    1. Hello Sahra, tout d’abord félicitation pour ton PVT. Toronto est une belle ville mais il se préparer en amont pour éviter les mauvaises surprises, surtout en terme de coût. Oui la vie et les loyers sont exhorbitants c’est pour cela qu’une colocation est un bon départ mais après cela tout ira bien quand tu seras sur place et que tu te feras une idée par toi-même.

      J'aime

  3. Bonjour Elisa, merci pour ce blog qui est excitant. Mon ami a une offre d’emploi pour Toronto et moi j’ai eu mon PVT tout va bien 🙂 Hyper stressée par l’idée d’atterrir dans cette ville que tout le monde décrit comme exorbitante. Je manque de comparaison, peux tu me dire dans quelle mesure elle est exorbitante. 1) qu’en penses tu par rapport à Paris ?
    2) pour un T2 en centre ville, penses tu que l’on puisse trouver un appart vraiment bien sympa et meublé pour 1500 $ ?

    Quel boulot fais tu ? Quelle est l’agence d’intérim que tu cites ?

    Merci pour ta réponse 🙂

    J'aime

    1. Hello Kira,

      Merci pour ton message qui m’encourage à continuer mon blog et bravo pour ton PVT et pour l’emploi de ton ami sur Toronto, c’est super d’arriver en ayant déjà un emploi.

      Tu peux toujours te faire une idée des prix avec le groupe Facebook Bunz Home Zone mais le coût de la vie est très élevé effectivement, un meublé dans le centre ville tourne plutôt autour des 1600-1800$ et plus, bien entendu… (oui ça fait mal)
      Si vous êtes dans les alentours du centre ville, ça peut-être moins car les prix varient mais le marché est vraiment crazy (raison de plus pour arriver avec de bonnes économies)

      Pour l’agence je suis passée par Synergie mais je sais qu’il y en a d’autres, donc renseigne toi et n’hésite pas à t’inscrire sur les groupes Facebook (pvt toronto etc…) car il y a souvent des annonces d’emploi, et le plus important c’est d’avoir un profil Linkedin à jour car les recruteurs passent du temps dessus.

      C’est une belle expérience à vivre, il faut s’accrocher et persévérer !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s