Il était une fois, le Canada…

  Un an et demi après avoir vécue au Canada, j’ai décidé de créer ce blog, tel un journal intime afin de vous livrer mon aventure.

Et oui, je fais partie de ces milliers de jeunes Français à avoir obtenu mon PVT (permis de travail ouvert) en 2016, et grâce à celui-ci, j’ai pu poser mon pied à Montréal le 27 Mai 2017.

J’ai envie d’aider, d’encourager et partager ma folle aventure avec vous. Chaque expérience est propre à soi-même car chaque expatriation est vécue différemment en fonction de l’âge, des objectifs personnels, professionnels et attentes.

Pour commencer, je me présente, Elisabeth, 28 ans, et pour tout vous dire, je ne pensais pas qu’un jour j’allais trouver la force de tout quitter et de partir seule à l’aventure à l’autre bout du monde. Rien ne me destinait à un avenir tel que celui-ci mais la vie est bien faite.

Pour revenir à mes débuts professionnels,  j’ai commencé à travailler en alternance à 16 ans, l’école n’étant pas mon objectif premier car autodidacte dans l’âme, j’ai travaillé dans plusieurs domaines (esthéticienne, factrice, assistante, hôtesse d’accueil) sans jamais trouver ma voie.

Après de multiples déboires professionnels, j’ai eu un déclic en reprenant mes études en France à l’âge de 24-25 ans pour passer l’équivalent du baccalauréat, ce que l’on appelle Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires en France.

J’ai entrepris un BTS Communication mais quelques mois plus tard j’ai craqué en plein stage. J’ai décidé d’arrêter de me mentir car je n’étais pas heureuse professionnellement et j’ai tout plaqué. Cette envie de voir si l’herbe est plus verte ailleurs m’a donné la force de préparer mes papiers, direction le Canada.

Pourquoi le Canada ? … Une vieille histoire datant de 2010, où une ancienne connaissance me racontant son permis d’études sur Montréal m’avait donné l’envie de découvrir ce pays, malheureusement je n’avais pas le courage de tout quitter mais cette idée trottait dans ma tête jusqu’au moment de ce déclic ! (persévérance quand tu nous tiens)

J’étais déterminée à partir à Montréal, cette ville qui me faisait rêver et dont j’avais entendu tant parler. C’est simple, pour moi, c’était la terre remplie de merveilles et d’opportunité, le rêve était-il une réalité ? Je n’en savais rien mais j’en rêvais.

J’étais tellement obstinée à partir que j’ai fais une demande de stage via un organisme, j’ai postulé à plusieurs programmes d’études et j’ai également envoyé une demande de permis de travail ouvert en Janvier 2016 via le cic.gc.ca et j’ai reçu, à ma grande surprise, trois réponses positives dont une invitation mi-mai 2016 pour le PVT.

Fin mai, après avoir complété mon dossier (CV, coordonnées, formulaire de renseignements sur la famille, paiement des frais… liste non exhaustive), je recevais la fameuse lettre d’introduction, je n’y croyais pas !

Moi, Elisabeth, ayant juste un équivalent du baccalauréat français; choisi parmi des milliers de candidat(e)s pour m’envoler vers le Canada dans la destination de mon choix.

Vous avez un an pour valider à un point d’entré votre PVT, passé cette date, il est définitivement perdu. Pour ma part, j’ai mis un an pour préparer mon départ, surtout psychologiquement car je n’avais jamais quitté le nid familial premièrement, et deuxièmement pour me renseigner concernant les démarches administratives (les banques, les forfaits téléphoniques, le coût de la vie, la recherche d’appartement, le marché de l’emploi).

Je regardais tous les groupes Facebook pour lire les témoignages de Pvtistes déjà sur place et m’imaginais déjà aussi témoigner lorsque j’y serais. Pour toutes les informations et condition pour obtenir un PVT, je vous invite sur le site du Gouvernement du Canada et sur Pvtistes.net )

Après avoir préparé toutes mes affaires administratives (banque, vente de ma voiture, résiliation de tous mes contrats en France) , j’ai souscris à une assurance privée pour 2 ans, j’ai récupéré une preuve de fond à ma banque, et je me suis envolée le samedi 27 mai 2017 (date mémorable… !)

Samedi 27 Mai 2017

20181123_181858[1]

8 commentaires sur “Il était une fois, le Canada…

  1. Je suis actuellement en plein dedans, des recherches, des questions, beaucoup de stress aussi (partir seule pour la première fois à l’autre bout du monde) mais surtout l’envie d’y être rapidement. En tout cas merci de raconter ton histoire ça me donne encore plus envie d’y être !

    J'aime

    1. Merci pour ton message, cela me donne la force de continuer à encourager les autres, car si j’ai réussi à le faire, toi aussi tu es capable ! Si tu prépares correctement ton départ, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas

      J'aime

Répondre à Jeannt Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s